je me penche

et

     je

          vois

le grain de ton indicible folie fendre la foule

je me penche

et

     je

          vois

l’étreinte de ton impossible beauté qui redouble

je me penche

     et

          je

               vois

trouble je crois


© Matthieu Dufour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :